En France, plus d’une entreprise sur quatre doit déposer le bilan à la suite de nombreux impayé de la part des clients. En effet, ce fléau, qui touche toutes les entreprises, de plus grandes au commerce de quartier, rend parfois très complexe la vie financière d’une entreprise. Toutefois, les impayés font partie du jeu et font aussi partie intégrante de l’entreprise et de l’entrepreneuriat en règle générale. Cependant, les retards de paiements et les impayés ont un effet dévastateur sur une cible en particulier : les TPE/PME. Mais alors, en tant que dirigeant d’une PME ou d’une TPE, comment gérer les impayés de la part des clients ? 

Les dispositions légales 

Avant de commencer, il peut être intéressant de parler des délais légaux de paiement. Bien évidemment, dans cet article, nous allons vous donner des solutions qui pourraient vous aider à mieux gérer les impayés au sein de votre entreprise, notamment en vous conseillons de faire un tour chez Covline, l’éditeur du logiciel de recouvrement Eloficash. Cependant, pour commencer, faisons un point sur les dispositions légales obligatoires. 

Premièrement, en France, il est inscrit, dans la loi, que le délai légal pour payer est de 6 jours maximum pour toutes les entreprises. Cependant, dans la réalité, ces délais de paiement ne sont pas du tout respectés et sont souvent élargis jusqu’à une dizaine de jours, voire plus selon les entreprises. Ce qu’il est important de savoir c’est que si un paiement n’a pas été effectué dans les 7 jours, vous pouvez donc commencer des procédures afin de régulariser ces paiements le plus rapidement possible.

Par ailleurs, il est important de porter une attention toute particulière à ces impayés. En effet, la majorité des dirigeants de PME et de TPE ne prêtent pas assez d’importance à ces impayés. Toutefois, c’est un fait, un impayé n’est pas grave en soi, mais lorsque ceux-ci s’accumulent, cela peut devenir très complexe pour l’entreprise et pour le personnel qui se voit dans l’obligation de réduire la trésorerie radicalement pour éviter de déposer le bilan. 

Utilisez des logiciels de recouvrement 

Ceci est notre premier conseil. Concrètement, vous l’aurez certainement compris en lisant les dernières lignes, les impayés font partie de l’entrepreneuriat quoi qu’il arrive et ne pourra pas être évité. C’est pour cette raison qu’il est important de s’armer et de s’équiper afin d’y faire face et de les gérer. Bien évidemment, il est possible de réduire les chances d’impayés en réduisant les délais de paiement au maximum, en sécurisant les transactions et en faisant une analyse très poussée des clients. 

Concrètement, ces logiciels de recouvrement ont pour but et pour seul objectif de vous aider à gérer ces impayés de la meilleure des manières par le biais de nombreuses fonctionnalités différentes. 

Une visibilité totale sur votre trésorerie 

Le premier objectif des logiciels comme Eloficash par exemple, c’est de braquer le projecteur sur votre trésorerie afin de pouvoir réagir lorsque des retards de paiement se présentent. Grâce à ces logiciels, vous allez donc pouvoir consulter en temps réel votre trésorerie détaillée et la liste de vos clients qui doivent payer. Cette première étape est cruciale et vous permettra de connaître les impayés. 

Des relances automatiques

Lorsqu’un impayé survient, il est important de relancer le client afin que celui-ci paye ce qu’il doit à l’entreprise. Pour cela, vous pouvez bien sûr envoyer un mail. Cependant, avec ces logiciels, ce sont eux qui s’occupent de relancer les clients et de vous avertir si cela trouve de l’écho ou non. Dans le cas où le client ne paye pas après la relance, cela vous avertira et vous pourrez alors lancer des procédures judiciaires.

Des analyses précises

Pour conclure avec ces logiciels, il est aussi important de parler du fait qu’ils fournissent aussi des outils d’analyses très précis. Parmi toutes les fonctionnalités dont il est possible de parler, il y en a une qui nous semble plus importante que les autres : la note des clients. Effectivement, si un de vos clients prend toujours son temps pour vous payer, le logiciel s’en rendra compte et attribuera une note à ce client afin que vous puissiez savoir ce qu’il en est. Par conséquent, lorsqu’un client habituel voudra acheter quelque chose, vous pourrez regarder sa note sur votre logiciel pour connaître ses délais de paiement en moyenne. 

Demandes des acomptes 

La meilleure solution et alternative pour éviter les impayés reste de demander des acomptes. En effet, l’acompte vous permettra d’avoir une somme d’argent de la part du client à l’achat directement. Dans le cas où il ne vous paye pas par la suite, vous aurez déjà récupéré une petite partie de l’argent ce qui est déjà une bonne nouvelle. Cet acompte vous permettra donc de survivre malgré les impayés. Outre cet aspect, vous aurez aussi les coordonnées bancaires du client, dans le cas où il y aurait des procédures judiciaires.