Vous souhaitez faire imprimer un livre, mais ne savez précisément quelles options s’offrent à vous ? Vous avez envie d’obtenir un produit fini de belle facture sans que cela vous coûte trop cher pour autant ? Rassurez-vous, non seulement il existe des solutions, mais surtout celles-ci sont abordables à la fois sur un plan financier et en termes de conception.

Nous allons, dans cet article, vous présenter les deux principales afin que vous puissiez juger de celle qui serait la plus adaptée à votre cas spécifique. Chacune d’elle présente évidemment des avantages et des inconvénients, et mieux les identifier vous permettra de faire votre choix de la façon la plus sereine possible.

L’impression à la demande

Il ne s’agit ni plus ni moins que de l’impression numérique et elle permet, comme son nom l’indique d’imprimer rapidement à la demande, et ce, à partir d’un seul exemplaire. Cela en fait la moins risquée des solutions dans la mesure où elle supprime la notion de stock. Cela permet d’ajuster au mieux la production à la demande. Vous constaterez notamment sur ce site que l’éventail des possibilités qu’elle offre est des plus larges.

Si vous venez par exemple de rédiger un premier roman et avez opté pour l’auto-édition, c’est assurément une option parfaite qui vous évite d’engager des frais et de faire imprimer trop d’exemplaires de votre ouvrage en prenant le risque qu’ils vous restent sur les bras.

Sachez que c’est aussi un procédé qui vous permet d’imprimer des ouvrages tombés dans le domaine public et accessibles via certaines bases de données comme celle de la Bibliothèque Nationale.

L’impression offset

C’est ce que l’on appelle aussi l’impression traditionnelle. Il s’agit d’un procédé plus lourd et bien plus élaboré que l’impression numérique, plus coûteux aussi. Il offre en revanche l’avantage d’être particulièrement souple en couvrant une large gamme de produits. Son principal inconvénient est qu’il demande une quantité minimale de l’ordre de 400 exemplaires pour pouvoir imprimer, cela peut représenter un obstacle pour certaines personnes.

Les différents formats et types de livres

Quel que soit le procédé pour lequel vous allez opter, il vous faudra aussi définir le format dans lequel vous allez faire imprimer votre ouvrage. Par « format », on entend, dans l’édition, façon dont est fait le livre. Les principales possibilités sont :

  • le livre broché : c’est un ouvrage à couverture souple, assurément le plus répandu. 
  • le livre relié : sa couverture est en carton et offre ainsi un rendu un peu plus luxueux que pour le modèle broché. En outre, elle est bien moins fragile et permettra au livre de mieux vieillir dans le temps.
  • la reliure à spirale double : particulièrement adapté aux ouvrages de type guide ou encore livres de cuisine, elle permet d’ouvrir le livre totalement à plat sans avoir besoin de le maintenir.

Il existe aussi la possibilité de faire imprimer sous un format livre photo, ou encore magazine. Cela peut s’avérer particulièrement intéressant si l’on souhaite se démarquer ou dans le cadre d’une opération de promotion particulière. Un format inhabituel peut en effet marquer les esprits.