Le monde de l’entreprise est régi par des lois, des obligations réglementaires et un affichage précis concernant les risques et dangers.

Toutes ces mesures prises, permettent d’informer les collaborateurs ainsi que toute personne qui accède à l’espace de l’entreprise.

De la prévention oui, mais également l’obligation d’information car l’entreprise est responsable de tout ce qui se passe dans ses locaux ou sur son site.

Une réglementation issue d’une directive européenne de 1993 définit la signalisation dans l’entreprise comme toute indication permettant de fournir un signe de sécurité, de santé ou de danger.

Mais quels sont les panneaux obligatoires ? de quels dangers parle-t-on ? quelles obligations précises incombent aux entreprises ?

Je vous propose de prendre quelques exemples pour illustrer un sujet qui touche tout le monde.

La signalétique en entreprise

Des panneaux de signalisation danger pour les entreprises, il en existe de toutes sortes et ils sont parfois spécifiques à un secteur d’activité. La prévention et la sécurité au travail passent par une indication claire qui se traduit par des codes couleurs, un pictogramme, un avertissement visuel ou sonore.

  • Les dangers électriques : toutes les entreprises sont concernées par la signalétique sur les dangers liés à l’électricité car toute possède une armoire de commande. La signalétique se traduit par un triangle jaune et noir avec un symbole éclair et parfois une personne frappée par l’éclair. Les termes « danger électrique » doivent aussi être inscrits en toutes lettres. Généralement, l’accès à ces zones est réservé au personnel qualifié. Il est donc peut probable qu’un salarié soit victime d’électrocution sur son lieu de travail.

 

  • Les dangers de manutention : sont concernées les entreprises qui assurent des tâches de manutention, transport de marchandises ou manipulation d’engins. Les risques principaux concernent les chocs avec engins ou outils. D’ailleurs, les entreprises ont l’obligation d’équiper leurs salariés de casques, combinaisons ou vêtements de travail, gants, chaussures de sécurité. La signalétique va reprendre les codes classiques visuels, jaunes et noirs, avec les mentions « risque d’écrasement », « passage de chariots » ou « zone de chargement ».

 

  • Les dangers de produits chimiques : vigilance très importante accordée à ces dangers. Les entreprises ont l’obligation d’indiquer le niveau de dangerosité, ainsi que le risque inflammable. Les symboles de gaz, de feu, de radioactivité apparaissent sur ces panneaux. Apparaissent aussi des informations sur l’équipement obligatoire pour manipuler les produits (des gants spécifiques par exemple) ou le risque de projection.

 

Vous l’avez compris, les entreprises sont contraintes d’informer et de sécuriser l’accès à certaines zones pour éviter tout incident et ainsi engager leur responsabilité.

Certaines similitudes existent avec les panneaux et indications pour circuler sur la voie publique.

Le code de la route est rempli de symboles d’autorisation et d’interdiction permettant de réguler efficacement le trafic et éviter les dangers.

Les interdictions sont symbolisées par un rond ou un cercle rouge. A contrario, les autorisations sont codifiées par du bleue et blanc. Les avertissements sont indiqués par des triangle.

Cet ensemble de symboles, de figures et de couleurs sont donc une nécessité pour fournir des informations aux personnes travaillant sur site mais également une obligation pour les entreprises qui sont responsables de la bonne signalétique.